Le monde de Troy
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


:::L'aventure à l'état brut:::
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Promotion sur les maillots de football Nike des équipes qui jouent ...
62.97 € 89.99 €
Voir le deal

 

 les plaines de Souardie

Aller en bas 
AuteurMessage
arlette_lavignet
Chlomard
arlette_lavignet

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 27/02/2006

les plaines de Souardie Empty
MessageSujet: les plaines de Souardie   les plaines de Souardie EmptyJeu 16 Mar à 23:14

les plaines de Souardie Numriser8py

les plaines de Souardie, c'est là que les ploucs ont leur champs Wink
on y croise régulièrement des gramoches, qui sont de parfait ruminants crétins qui sont surtout bon à manger Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
arlette_lavignet
Chlomard
arlette_lavignet

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 27/02/2006

les plaines de Souardie Empty
MessageSujet: Re: les plaines de Souardie   les plaines de Souardie EmptyJeu 16 Mar à 23:18

[message numéro 3]

*Le chlomard avait quitté son enclos depuis plus d’une heure maintenant. Il avait traversé le village de Glinin et partait vers le sud. Il ne savait pas où il allait, mais on lui avait dit que les hommes étaient spécialement nombreux et civilisé par là bas.

La première chose à faire était de voyager par les champs. Marguerite préférait cette solution, car il avait l’habitude de la campagne et aimait ça. Sauf lorsqu’un rongeur lui frôlait une patte, il en avait horreur. De plus, il risquait moins de croiser d’êtres humains par la plaine que par la route. Quand un homme rencontrait un chlomard, il avait la fâcheuse tendance à l’amadouer avec du sucre pour l’apprivoiser. Pour être un parfait chlomard libre, Marguerite devait absolument savoir parler. Ainsi, il pourrait faire que son pouvoir était de se transformer en un grand, beau, fort et fier chlomard ! Cette description le correspondait bien, pensait-il… Les chlomardes avaient toujours une vue sur lui… dans ses rêves.

Tout en marchant, Marguerite réfléchissait à un moyen de communiquer avec les humains. Car il lui fallait bien de l’aide pour trouver son homme. Mais il n’y avait presque aucune chance pour qu’un chlomard puisse s’adresser à un humain sans ce faire défoncé la tronche… Il avait tout de même trouvé des idées.
La première était de trouver un p’tit gars sympa qui avait le pouvoir de parler aux animaux. Peux de chance… La deuxième consistait à trouver un sage aillant appris le chlomardier (langue universelle des chlomards) et qui voudrait faire un traducteur pas cher… Et la dernière, la plus probable, était de devenir ami avec un animal qui comprend aussi bien le chlomardier que l’humainer.

Il s’arrêta, pris d’une douleur sous le ventre. On eut dit qu’une lance lui déchirait les entrailles. Quelques secondes plus tard, il fit la meilleure chose à faire dans sa situation. Il se mit à brouter ! La douleur qui lui avait obligé à se stopper n’était autre que la faim. Ce n’était pas bon pour un chlomard de faire plusieurs choses en même temps. Et là, il avait marché en réfléchissant et sans manger, il détenait sans doute le record. Trois choses en même temps ! Du jamais vu !

Plus tard, Marguerite s’allongea à l’ombre d’un arbre afin de digérer en somnolant comme le voulait la tradition. Il regardait les champs s’étendre à perte de vue. Des fermiers travaillaient ardemment à l’entretient de leur parcelle. Le chlomard s’abrita derrière des buissons pour que les hommes ne l’aperçoivent pas. De toute façon, il n’allait pas reprendre sa route avant la nuit tombée. Les fermiers seraient en train de monter leur femme dans leur paillasse à cette heure là. Marguerite reprendrait son chemin dans la douceur de la nuit, libre comme un pétaure dans une volière.*
Revenir en haut Aller en bas
arlette_lavignet
Chlomard
arlette_lavignet

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 27/02/2006

les plaines de Souardie Empty
MessageSujet: Re: les plaines de Souardie   les plaines de Souardie EmptyLun 27 Mar à 0:09

[message numéro 4]

*C’est incroyable se que ça peut dormir un chlomard… Marguerite ne savait pas depuis quand il était sous l’arbre mais en tout cas il n’était plus fatigué. Au loin, au dessus des collines le soleil rougeoyait. Se serait bientôt l’heure de reprendre la route.
Le chlomard avala une bouffée d’herbe qu’il ruminait et mis sa première patte en avant prêt à partir quand soudain…*

"Et quand vient le Souard, pour qu’un ciel flamboie, le rouge et le noir ne s’épouse-t-il pas ? "

*Quel genre d’animal pouvait faire de pareil grognement ? Marguerite se tourna et vit, plus loin, un homme tout vêtu de noir tenant la main d’une jeune fille totalement habillée en rouge. C’était lui qui avait dit la phrase.
La jeune fille baissa pudiquement les yeux et répondit :*

" Laisse-moi devenir l’ombre de ta main, l’ombre de ton ombre, l’ombre de ton chien. "

*Et là, l’homme la pris dans les bras et l’embrassa dans un « ohhhh je t’aime tannnnt » si féminin. Le chlomard secoua la tête de droite à gauche comme pour dire « sont vraiment con ces humains ».
Il reprit ce qu’il était en train de faire. A savoir : avaler une bouffée d’herbe et mettre sa première patte en avant pour partir. Il descendit tranquillement la colline. Puis, soudain, il s’arrêta net. Les deux humains qui étaient en haut de la colline descendaient également vers lui. Le fier chlomard mis ses lunettes de soleil afin de passait incognito quand les deux amoureux arriveraient vers lui. Et, à son étonnement, sa marcha ! puisque les deux tourtereaux descendirent tranquillement sans faire de cas de lui. Sont vraiment bizarre les humains. Et quand on pense que s’était un rituel de reproduction qu’avait accomplis le souard plus tôt… Non mais…
Le chlomard partis à nouveau vers son destin, évitant les paysans qui rentraient de leur champ. Il ruminait tranquillement comme tout ruminant qui se respecte, quand il eu une idée de génie ! Il devait se trouver une monture ! Il avancerai plus rapidement !
Fier de lui, il continua de ruminer. Il hésité entre un dragon ou un pétaure. À dos de pétaure, toute les chlomardes tomberaient folles de lui. Mais, en dragon il serai sans doute plus rapide… Se ne serai sans doute pas facile de ce procuré une monture quand on est sois même un animal… mais bon, Marguerite était un chlomard débrouillard (nan il vivait pas dans la brume)*

(hs : la phrase rituel du Souard qui va rencontré la jeune fille est tiré de la cartographie de Troy)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les plaines de Souardie Empty
MessageSujet: Re: les plaines de Souardie   les plaines de Souardie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
les plaines de Souardie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Troy :: Souardie :: Forêt des animaux-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser